Eden

Album studio paru le 19 novembre 1996 (UK 23 mars 1998) – Parlophone / Warner Music France
Au commencement – 1er single extrait de l’album sorti le 19 novembre 1996
Me manquer – 2ème single de l’album sorti en 1997
Soudain – 3ème single de l’album sorti le 16 décembre 1997
Les bords de Seine – single promo du 16 décembre 1997 de l’album non commercialisé
Le premier jour (du reste de ta vie) – Single outtake de l’album sorti le 9 mars 1998
A new world – single sorti pour l’Angleterre exclusivement le 23 mars 1998
Sur mon cou – single de 1998
Idéal – single promo – sortie automne 1998
Coffret best of ‘Singles’ – 20 titres – sorti le 10 novembre 1998
Album Classic Remastered Vinyle et CD 39 et 52 titres (18 octobre 2019) – Parlophone / Warner

Etienne Daho - Eden

 

Déroutant, Entre classique et electronique

Ecrit et enregistré à Londres, Eden est une alchimie réussie entre la pop, le groove et l’électro. Daho épaulé par Arnold Turboust, s’entoure de la crème des musiciens et ingénieurs du sons anglais et d’invités prestigieux (Astrud Gilberto, The Swingle Singers, David Whitaker, Comateens, Elli Medeiros et St Etienne) pour réaliser ce qui deviendra la pierre angulaire de son oeuvre. Audacieux et précurseur, Eden déroute le public et les médias à sa sortie en 1996. Il est aujourd’hui considéré comme un classique de la french touch à l’étonnante modernité.

Inclus Soudain, Au commencement, Les bords de Seine, L’enfer enfin…
Album certifié Disque d’Or, classé 7 ème des ventes en France et 8 ème en Belgique.

Comme Gainsbarre, explorateur frappé du démon de minuit, se vautrant dans le soufre sexy-disco-animal des clubs, boîtes et backrooms aux dernières heures de l’avant-sida, Daho descend en personne dans les tréfonds de la nuit londonienne et fait remonter de belle manière les courants dance de là-bas en chansons d’ici. Daho, bel équilibriste, gère au mieux ce grand bazar sophistiqué entre la légèreté lumineuse façon Michel Legrand de Soudain et la techno sombre de L’Enfer enfin, deux chansons enchaînées qui portent la quintessence du franglais de Rennes.
Laurent Rigoulet – Libération – Novembre 96

La resurrection du dandy
Le Monde – Novembre 96

Plus la peine de chercher, voici le meilleur disque français de l’année. Un tombereau d’applaudissements béats suffira pour saluer le premier disque français du prochain millénaire.
Magic – Novembre 96

Toujours mystérieux, donc troublant. Sous la couche Jekyll d’Eden, le mystère Hyde reste entier.
Technikart- Novembre 96

Et puis vient Soudain, une romance à la Mancini, portée au ciel par les cordes de David Whitaker, son Moonriver à lui. Renversant.
Les Inrocks – Novembre 96

La séduction est à son top. Vous aimerez « Soudain », ballade qui a elle seule vaut le détour chez le disquaire le plus proche.
Vogue – Février 97

Textes d’une très grande poésie, son moderne et efficace: Un album rare
Upstreet – Janvier 97

Attention, Etienne Daho vient de réussir un petit exploit. Eden synthétise les années 90 mieux encore
qu’Epaule Tattoo et Week end à Rome, rythmaient nos frivoles années 80. Daho a réussi un album qui papillonne d’un style à l’autre avec élégance, tout en restant parfaitement homogène, car le dénominateur commun à ce disque, ce n’est pas l’expérimentation des nouveaux styles groove, mais l’excellence de ses chansons.
Rock and Folk – Décembre 96

Cet album est une somme que l’on doit écouter d’une traite pour ne pas rompre sa cohérence et sa densité.
Chorus – Janvier 97

Les paroles des 12 titres de l’album Eden et le titre Idéal

1 . Au commencement
Daho / Wright – Daho (Satori Song / Windswept Pacific 1996)

tout n’est que recommencement / depuis que le monde est monde / avec toi je veux tout reprendre / à zéro depuis le début / avec toi réapprendre / partir sur des bases nouvelles / au diable le bien et le mal / et les sermons artificiels / avec toi je suis vraiment moi / absolument moi / depuis la première seconde / c’est la magie absolue / je n’attendais vraiment plus personne / j’étais tout seul, j’étais perdu / l’amour que tu me portes / est incroyablement bon / je me sens mieux, je me sens fort / je n’ai même plus peur de la mort / avec moi tu es vraiment toi / absolument toi / tout n’est que recommencement / nus et déculpabilisés / allons bâtir ce nouveau monde / où l’on ignore le péché / subjugués l’un par l’autre / on s’connaît depuis la nuit des temps / l’amour s’rait-il donc éternel / comme dans les contes de fées / j’entends ton signal silencieux / même en pleine nuit


2 . Les passagers
Daho / Cracknell – Catt (Satori Song / Momentum 1996)

légère tes yeux brillent, je ne suis qu’un passager / je n’ai pas de nom, pas de prénom / anonyme, anonyme / fragile est l’équilibre entre plaisir et danger / ils n’ont pas de noms, pas de prénoms / les amants passagers / sans préambule, ni A majuscule, légers / comme des somnambules / inlassablement vont chercher / ailleurs, c’est mieux, ailleurs tu dis qu’c’est toujours mieux, / ailleurs, est-ce mieux, est-ce mieux ? / légère tes yeux brillent, pour le passager de plus /
qui n’a pas de nom, pas de prénom / anonyme, anonyme, / tu dis la vie me grille / pas de temps pour regretter / tous ces mêmes noms, mêmes prénoms / homonymes, anonymes / sans préambule, ni A majuscule, légers / comme des somnambules / inlassablement vont chercher / ailleurs, c’est mieux,
ailleurs tu dis qu’c’est toujours mieux, / ailleurs, est-ce mieux, est-ce mieux ?


3 . Un serpent sans importance
Daho – Turboust (Satori Song 1996)

elle est entrée en transes, près de l’arbre de la connaissance / je n’la connaissais, ni d’Adam ni d’Eve / depuis je porte le chapeau, un cortège de péchés capitaux / moi qui suis doux comme un agneau, c’est bête / un pauvre petit animal, un anneau de lune banal / ignorant tout du bien et du mal, j’le jure / un serpent sans importance, à l’éros un poil compulsif / pas de raison pour être agressif tout de même / je cherche mâle ou femelle, dehors les chameaux / et dehors les brêles qui en croquent pour ma pomme / je hais votre haine, j’voudrais qu’on m’aime / je suis possiblement paresseux, envieux, luxurieux / gourmand et orgueilleux, probable / avare et coléreux, halte à vos sornettes imbéciles / vous m’avez jugé un peut-être un peu vite / faites donc abstraction de ma mauvaise réputation / et mes exigences primitives / je cherche mâle ou femelle, dehors les chameaux / et dehors les brêles qui en croquent pour ma pomme / je vis l’enfer d’être en demande et j’ai tant de choses à offrir / je veux qu’on m’aime / quand même / je cherche mâle ou femelle, et dehors les chameaux / et dehors les brêles qui en croquent pour ma pomme / les transports de l’amour et leur cruelle absence me font terriblement souffrir / je veux qu’on m’aime / les délices de l’amour et leur cruelle absence me font terriblement souffrir / je veux qu’on m’aime / quand même


4 . Les pluies chaudes de l’été
Daho – Turboust (Satori Song 1996)

plombé, le ciel est déglingué, j’suis comme un chien perdu / comme un chat de la rue / détrempé par les pluies chaudes de l’été / sans foi, les jours sont plus ou moins pareils / les nuits semblent sans fin et les voies sans issues, inondées par les pluies chaudes de l’été / dans ma tête, toutes ces ombres / j’pensais pas un jour souffrir comme ça / sur la tête des trombes d’eau, j’espère un jour me sentir enfin bien / plus de peur plus de mal / six jours déjà qu’tu as filé comme ça, tu m’dis que j’suis pas clair / expert en l’art et la manière de te faire plonger /
mais sans fin, tes pas suivent les miens, je te fuis tu me suis / je te suis, tu me fuis, imprégnée par l’esprit d’Holly Golightly / dans ma tête, toutes ces ombres, plus personne ne m’fera souffrir comme toi / sur la tête des tonnes d’eau, j’espère un jour y voir enfin clair / plus de peur plus de mal / dans ma tête, ces zones d’ombre, j’savais pas qu’ça faisait souffrir comme ça / sur ma tête des trombes d’eau, j’espère un jour me sentir enfin bien / plus de peur que de mal


5 . Les bords de seine (featuring Astrud Gilberto)
Daho / Gilberto – Turboust / Bally (Satori Song / Gregmar 1996)

sur les bords de Seine / le septième jour de la semaine / avec toi j’aime bien traîner, traînée / à paris plage, paris paresseuse, les soirs d’été sont chauds / paris eldorado sur l’eau / luar estrellas mil / ouro e prata, brilho no breu / vasto ceu que nos ve / abençoa, eu e voce / sur les bords de Seine, les amants se surpassent et se foutent que l’on surprenne leur cérémonie sacrée / à paris plage, paris parisienne, comme des oiseaux planer / on enverrait bien tout valser / luar benta luz / mansa noite que nos seduz / briza cheirando a flor / paraiso do nosso amor / luar estrellas mil / oura e prata / brilho no breu / vasto ceu que nos ve / abençoa eu e voce / paris eldorado sur l’eau / paraiso do nosso amor


6 . me manquer
Daho / Medeiros / Dembling – Dembling (Satori Song 1996)

je n’veux pas tempérer ce trouble naissant / même au delà de l’océan, c’est intéressant / je n’suis pas de ceux qui mesurent leurs élans, qui redoutent instantanément les débordements / I miss you, miss you babe / je n’suis pas de ceux qui se meurent d’ennui / je profite de ma vie, de Londres en été / mais par pudeur, je le dis en anglais que tu vas immanquablement me manquer / I miss you, I miss you babe / I send you a mad kiss down the telephone / listen to my heart beat on the beat / I miss you, miss you too / je suis impatient mais je sais comprendre tes mots d’amour déguisés / je saurai attendre / mais j’ai bien du mal à dissimuler que tu vas immanquablement me manquer / me manquer


7 . soudain
Daho – Dembling (Satori Song 1996)

comme si j’étais assis, là haut au paradis / de l’autre côté de ma vie, le paradis acquis / c’était un grand jeudi / tous les jours paradis / de l’autre côté de la rue, mon paradis perdu / soudain quel est ce rayon éblouissant / élu parmi ces milliers d’passants sans rêves / qui ne savent pas être heureux / comme si j’étais assis, là haut au paradis / de l’autre côté de la rue, mon paradis perdu / soudain, je me sens le cœœur léger léger / presque trop heureux à en crever,
c’est bête, c’est un sentiment merveilleux / comme si j’avais acquis un p’tit bout d’paradis / tous les espoirs me sont permis puisque je suis en vie / tous les espoirs me sont permis / au paradis


8 . l’enfer enfin
Daho – Turboust (Satori Song 1996)

à la tienne, à la nôtre, santé / à l’air embrasé / ça ressemble à l’enfer l’enfer est sur la terre / hauts les cœœurs serrés, les yeux dilatés / tu vis mon amour en enfer, un enfer couleur chair / des anges doux et pervers t’incitent à t’étendre par terre / le ciel ne peut-il attendre l’hiver / un 24 décembre, beau et vide, petite sœœur de sang extra lucide / s’émerveille, l’enfer enfin / avant que la chance ne nous lâche / frangine au cœur bien tendre / pourras-tu entendre / les fados étranges des amis perdus qu’on ne reverra plus / fiévreuse dans ta jupe orange / tu m’enseignes en échange la grande harmonie / unis pour la vie nous allons mourir pour renaître / mourir pour renaître / un 24 décembre, beau et vide, petite sœœur de sang aux yeux limpides / s’écrie l’enfer enfin / l’enfer enfin


9 . timide intimité
Daho – Whyte / Daho (Satori Song / Samp UK 1996)

j’avais ma flamme à déclarer, mais je suis inhibé / tant de proximité m’a intimidé / figé par mon complexe d’infériorité / incohérent maladroit gêné / impossible de prononcer un seul mot sensé / j’me suis arraché / vite la sortie, un trou de souris / en proie à la confusion mentale, l’humiliation totale / le regard en dessous bégayant, rougissant / comme un jeunot, un adolescent / bon dieu qu’est-ce qui m’a pris / d’habitude les effets, je n’en abuse pas / figé par mon complexe d’infériorité / incohérent maladroit gêné / impossible de prononcer un seul mot sensé / timide intimité


10 . rendez-vous au jardin des plaisirs
Daho – Turboust (Satori Song 1996)

rendez-vous au jardin des plaisirs, rendez-vous donc / quel que soit l’objet de vos désirs, rendez-vous donc / j’annonce la couleur illico, j’me jette à l’eau / vous et moi, nous nous ressentons, rendez-vous donc / à l’évidence, nous nous ressemblons / mêmes souffrances, même isolement, même désir de fusion / tout le monde se fait séduire, comme tout le monde / et tout le monde prend feu, comme tout le monde / et tout le monde aime et souffre, comme tout le monde / car tout le monde finit par s’faire tej comme tout le monde / quelle différence cela fait, quelle différence / mêmes espoirs fous, même isolement, même désir de fusion / y a-t-il des raisons d’être fier ? / y a-t-il des raisons d’avoir honte ? / nos différences se ressemblent furieusement / même signalement, même désir de fusion / au jardin des plaisirs moi aussi je me rendrai / je serai fort je me ferai beau, j’vous ferai pas honte / touchez ma bosse, tâtez ces fruits, goûtez-moi donc / croquez ma pomme, je suis votre homme, croquez-moi donc / à l’évidence, nous nous plaisons / ce soir l’amour est transe, l’amour est bon / la fusion n’est qu’illusion


11 . quand tu m’appelles eden
Daho – Johnson / Daho (Satori Song 1996)

petit monstre, petite teigne / démon à apparence humaine / mon ballon d’oxygène, tu me plais, car tu me touches beaucoup / j’aime tes fruits défendus, ton cul haut perché, comme ces statues africaines / toi la liberté même, tu me plais oh vraiment j’t’aime beaucoup / mon petit trésor à moi / je suis ton sugar daddy / et tu viens d’un pays où les p’tits rois et les p’tites reines ont un p’tit blème / avec la morale chrétienne antédiluvienne / ça me plaît, ça me touche beaucoup
quand tu m’appelles eden, eden, eden… /… je suis ton sugar daddy / et tu viens d’un pays où les p’tits rois et les p’tites reines n’ont aucune gêne / avec leurs zones érogènes, mon hallucinogène, phénomène / oh vraiment j’aime beaucoup / quand tu m’appelles eden, eden, eden……


12 . des adieux très heureux
Daho – Wright / Daho (Satori Song / Windswept Pacific 1996)

ces adieux sont étrangement très heureux / aucune larme dans nos yeux / à l’heure où la première étoile scintille / et que le ciel change de teinte / aucune larme dans nos yeux / des adieux très heureux / confiants de retrouver / un jour intact les bonheurs passés / les alizés passeront les nuages lourds et l’oppressante obscurité / alors que moi je prendrai congé sans cérémonie / je disparaîtrai dans la nuit / aucune larme dans nos yeux / des adieux très heureux / et sans regret s’éclipser / sans regrets s’éclipser / s’éclipser / pour mieux se retrouver toi et moi ensemble, ensemble / à nouveau toi et moi ensemble, ensemble / fertiles et féconds, toi et moi transmettre, ensemble / couler des jours heureux ensemble, ensemble / et décoller, s’envoler, ensemble, ensemble…… / enfin……


Titre Bonus . idéal
Etienne Daho – Etienne Daho / Arnold Turboust (Satori Song)

Au-dessus des frontières, l’air est frais,
Les lois et les identités top secret

Nos amitiés dorées, colorées,
On s’aime bleu, blanc, rouge et plus, si affinités…

Échanger d’égal à égal, le monde devient idéal
Les mélanges ça nous rend encore plus forts..

Au dessus de la mer, des glaciers,
L’indigo vire en rouge, et puis clair azuré

Nos baisers sont confiants, inspirés,
On s’aime bleu, blanc, rouge et plus, si affinités…

Échanger d’égal à égal, le monde devient idéal
Les mélanges ça nous rend encore plus forts..

Regarde autour de toi, vois les masques tomber,
Et même si ces nouveaux échanges te sont étrangers
Regarde autour de toi, vois les masques tomber,
C’est sexy lorsque ce vieux monde tremble sur ses valeurs usées..

La La la

Avoir chaud au cœur et au corps, encore, dans un monde multicolore
Les mélanges ça nous rend encore plus forts..

Regarde autour de toi, vois les masques tomber,
Et même si ces nouveaux échanges te sont étrangers,
Regarde autour de toi, vois les masques tomber,
C’est sexy lorsque ce vieux monde explose sur ses valeurs usées..

Et même si le monde change, tu n’y es pas étranger
Si ça coince, on y peut tous quelque chose, pour le faire bouger…

Regarde autour de toi, Regarde autour de toi,
Regarde autour de toi…

L’album original Eden, 12 titres (avec un jeu interactif sous Windows 95), sort le 17 décembre 1996, réédité par la suite sans le jeu interactif.
Existe aussi en vinyle 11 titres promo.
L’album sort en Angleterre en 1998 avec un 13ème titre A new world.
Sortie de l’album Deluxe Remastered le 18 octobre 2019 avec remix et inédits, ainsi qu’une réédition en vinyle, ici sur itunes.

 

 


 
Au commencement – Réalisation Philippe Gautier

 
Me manquer (Londres en été Air remix) – Réalisation Fabien Raymond

 
Soudain – Réalisation Eric Coignoux

 
A new world – Réalisation Philippe Gautier

Un serpent sans importance – Réalisation Les élèves du Lycée St Géraud d’Aurillac

 

Dates importantes :
A venir

Concert, Tournée, Live
A venir



L’affiche
A venir



Participation, Production, Texte, Musique, Reprise, Livre, Récompense, …
En cours de réalisation

 
Etienne Daho - Album Eden - Jeu interactif

EDEN : LE JEU INTERARCTIF
La première édition de l’album Eden contient un jeu interactif développé sous Windows, ce qui était une vraie nouveauté pour l’époque.
Explication sur ce blog : Le jeu Eden Daho.
 

Etienne Daho - Eden
REPRISE POCHETTE – 2010
Patrick Danton s’est amusé à recomposer plusieurs pochettes d’Etienne comme celle d’ Eden.

Retrouver toute la discographie détaillée ci-dessous de la période de Eden.
A venir

 

Retrouver toute la revue de presse détaillée ici de la période Eden.
Mise à jour : en cours

 

Presse écrite
REVUE DE PRESSE – A VENIR

Télévision
Nulle part ailleurs, Canal +, Fin 1996 , Interview, Extraits Edendaho, répétition concert
Edendaho, Canal+ Belgique, décembre 1996, (rediffusion Canal+ France après la Belgique en décembre 1996 et Paris Première le 26 novembre 1997). Film sur l’album Eden – Interview – Au commencement – clip Jungle pulse – clip He’s on the phone – Les passagers – Un serpent sans importance – Rendez vous au jardin des plaisirs – clip Epaule tattoo – L’enfer enfin – Quand tu m’appelles Eden – Les bords de Seine – Soudain – réal. : Serge Bergli. à revoir ici sur la chaine Youtube d’Etienne
L’invité de marque, MCM, décembre 1996, Interview, Extrait clips Tombé pour la France, Saudade, Comme un igloo, Jungle pulse, He’s on the phone – clip Jungle pulse – clip Au commencement – Il ne dira pas live – réal. : Yves Lapôtre
Le mag, MCM, Fin 1996, clip He’s on the phone, clip Mon manège à moi, clip Saudade et interview
Zoom², MCM, 1996, Interview, clip Me manquer, duo Elli Medeiros Beauty and pride
Emission sur Francoise Hardy, Canal +, Fin 1996, Interview d’Etienne sur Françoise Hardy, extrait enregistrement du duo Et si je m’en vais avant toi
JA2 20H, France 2, 24 novembre 1996, Quand tu m’appelles Eden, reportage à Londres pour la sortie d’Eden, interview et image enregistrement
Nulle part ailleurs, Canal +, 1997, présentation du jeu interactif d’Eden
DJ d’une nuit, M6, 1997, Présenté par Etienne Daho He’s on the phone
Les beaux joueurs, France 2, 25 janvier 1997, Me manquer (en duo avec Elli Medeiros), interview, réal.: Jérôme Revona
Les enfants de l’Olympia, TF1, 14 avril 1997, duo avec Muriel Robin Mon manège à moi et interview, réal : Jean Louis Cap
Graine de star, M6, 1997, Me manquer (en duo avec Elli Medeiros) et interview
Taratata Best Of, France 2, 01 mai 1997, Mon manège à moi en duo avec Anne Brochet
Les années tubes, TF1, 09 mai 1997, Me manquer en duo avec Elli Medeiros et interview, réal.: Gilles Amado
Salut les chouchous, France 3, 05 juillet 1997, interview, L’idole des jeunes, Les bords de Seine, réal : Guy Job
Les années tubes, TF1, 24 octobre 1997, Soudain, interview, Week-end à Rome, Mon manège à moi en duo avec la troupe des années tubes
Graine de star, M6, 29 octobre 1997, Bleu comme toi par un imitateur, Soudain, Week-end à Rome et interview
Hit machine, M6, 01 novembre 1997, Soudain et interview, réal.: Richard Valverde
La fureur, TF1, 01 novembre 1997, Week-end à Rome et interview, réal.: Pascal Duchêne
Nulle part ailleurs, Canal +, 17 novembre 1997, interview, extraits Comme un igloo, film Paris ailleurs, Un homme à la mer, Film Tant pis pour l’Idaho, Soudain
Soir 3, France 3, 22 novembre 1997, Jungle Pulse, Soudain, Comme un igloo, Reportage concerts et interview, réal.: Simon Freige
Musique-Musiques, France 3, 22 novembre 1997, Des attractions désastre, Jungle Pulse, Me manquer, Soudain, reportage répétitions et interview, réal.: Jacques D. Baker
12/13, France 3, 23 novembre 1997, Jungle Pulse, Soudain, Comme un igloo, reportage concerts et interview, réal.: Annick Morel
JA2 20H, France 2, 23 novembre 1997, Soudain, Me manquer, reportage avant concerts et interview, réal.: Jean-Pierre Leroux
Edendaho, Paris première, 26 novembre 1997 (rediffusion de l’émission de Canal+ Belgique de décembre 1996, Film sur l’album Eden, interview, Au commencement, Jungle pulse, clip He’s on the phone, Les passagers, Un serpent sans importance, Rendez-vous au jardin des plaisirs, Clip Epaule tattoo, L’enfer enfin, Quand tu m’appelles Eden, Les bords de Seine et Soudain, réal.: Serge Bergli
Zoom², MCM, 29 novembre 1997, interview, Clip Soudain, répétition concert Jungle pulse
Le mag, MCM, Fin novembre 1997, interview, Jungle pulse (live), Le grand sommeil (live), Mon manège à moi (live) et Soudain (live), réal.: Yves Lapôtre
Nulle part ailleurs, Canal +, 13 novembre 1998, interview, extraits concert Sur mon cou, jungle pulse, le premier jour, Timide intimité, Epaule tattoo, Week-end à Rome, Tombé pour la France, réal.: M. Ledoux
Tracks, Arte, 1998, Jungle Pulse (live pour Arte, sans spectateur, issu des répétitions dans le 92), réal.: Paul Rambali
Captaincafé, France 3, 1998, Des attractions désastre, interview, L’enfer enfin, Soudain, réal.: Gérard De Puglia
Sous vos applaudissements, France 2, 08 février 1998, Soudain, réal.: Gérard Thomas
Les Treizièmes victoires de la musique, France 2, 20 février 1998, nominé Spectacle musical ou concert de l’année, et Artiste interprète masculin de l’année, Sur mon cou, réal.: Pascal Duchene
Célébrités, TF1, mars 1998, reportage et interview à Londres
JT Soir Paris Ile-de-France, France 3, 08 mars 1998, Soudain, Comme un igloo, reportage et interview, réal.: Jean-Claude Charnay
Musique-Musiques, France 3, 27 mars 1998, Extrait JT 08 mars 1998 balance concert, Soudain (live), Comme un igloo (live), interview, clip Soudain, réal.: Jacques D. Baker
Hit machine, M6, 04 avril 1998, Le premier jour et interview
Graine de star, M6, 1998, Le premier jour et interview
Faites la fête, France 2, 02 mai 1998, Le premier jour et interview, réal.: Dominique Colonna
Emission sur Michel Drucker, France 2, 30 mai 1998, interview (où Etienne Daho parle de M. Drucker)
Monsieur Gainsbourg, France 3, 16 juin 1998, témoignage E. Daho sur Serge Gainsbourg, réal.: Gilbert Kahn
Le journal de la coupe du monde, RTBF (Belgique), 07 ou 08 juillet 1998, image de l’équipe de France de football sur Le premier jour.
La soirée d’enfer, TF1, 11 juillet 1998, Le premier jour et interview, réal. : Serge Khalfon
L’hymne à Piaf, France 2, 19 septembre 1998, Mon manège à moi et réal.: Serge Khalfon
Les années tubes, TF1, octobre 1998, Le premier jour, interview, extrait Cow boy (émission de 1980 Les enfants du marquis), Week-end à Rome, réal. : Gilles Amado
Irrésistiblement Sylvie, France 2, 24 octobre 1998, Quelqu’un qui me ressemble en duo avec Sylvie Vartan et Françoise Hardy, Idéal, réal.: Jérôme Revon
La plus belle discothèque du monde, TF1, novembre 1998, Week-end à Rome, interview, Idéal, réal.: Serge Khalfon
Les années tubes, TF1, 04 décembre 1998, Idéal, interview, Comme un igloo, Duel au soleil, Tombé pour la France en duo avec la troupe des années tubes
Ensemble contre le sida, France 2, 27 novembre 1998, Le petit chien dans la vitrine (chanson collective), réal.: Pascal Duchene
Ensemble contre le sida, TF1, 27 novembre 1998, Comme un igloo, interview, Eucalyptus (en duo avec Zazie), réal.: Pascal Duchene
Ensemble une chanson, France 2, 27 novembre 1998, Making off de Sa raison d’être
Plus vite que la musique Spécial ensemble contre le sida, M6, 28 novembre 1998, reportage sur album Urgence et Ensemble, interview
Tapis rouge, France 2, 19 décembre 1998, Le premier jour, Week-end à Rome et interview, réal.: Pascal Duchene
C’est la même chanson, TF1, 1999, Mon manège à moi, interview et remise du disque de platine pour Best of
Hit machine, M6, 16 janvier 1999, Idéal et interview
Les Lumières, France 2, 16 janvier 1999, Le tourbillon de la vie (Jeanne Moreau), réal.: Didier Froehly
Samedi soir chez Estelle, France 2, 23 janvier 1999, Idéal, réal.: Jérôme Revon
Frequenstar, M6, 24 janvier 1999, Reportage Rennes, Paris, Ibiza; nombreux extraits chanson et clips Sur mon cou (acoustique guitare à Bobino), réal.: Bruno Sevaistre
Les enfoirés, France 2, 13 février 1999, Dis lui toi que je t’aime (en duo avec Vanessa Paradis), réal. : Pascal Duchêne (concert unique Dernière édition avant l’an 2000 enregistré le 25 janvier 1999 au Zénith de Paris)
Les quatorzièmes victoires de la musique, France 2, 20 février 1999, nominé Artiste interprète masculin de l’année et Chanson originale de l’année avec Le premier jour, remise prix album techno dance (Air), réal.: Pascal Duchene
Qu’est ce qui fait réver Sylvie, TF1, 24 mars 1999, duo avec Sylvie Vartan Comme un igloo, interview, réal.: Jérôme Revon
Live stage, M6, 1999, Tombé pour la France (Olympia 86), Jungle pulse (balance concert Issy les Moulineaux), Des heures hindoues (Daholympia 93), Soudain (émission télé Disney), Sur mon cou (Victoires de la musique 98), réal.: Gérard Pont
Frequenstar spécial amour, M6, février 2000, nombreux extraits de Frequenstar avec Etienne

Radio
A venir

A venir


Attention cette page n’est pas finalisée.
Nous désirons que le site d’Etienne soit le plus complet et le plus parfait possible.
Si vous détectez la moindre erreur, un souci de lien, ou si vous désirez apporter un complément d’information ou un document, nous vous invitons à nous contacter à l’adresse mail suivante : webmaster@dahofficial.com
Le site d’Etienne vous remercie par avance.